Produits chimiques : nos enfants en danger

« Bienvenue dans le monde merveilleux des affaires !
Ils sont invisibles mais ils sont partout : dans les aliments que nous mangeons, dans l’eau que nous buvons, dans l’air que nous respirons. Et nos enfants sont en première ligne ..
Une contamination à grande échelle donc et les principaux responsables ce sont les pesticides.
Ils font la fortune de firmes opaques et même secrètes dont vous ignorez presque tout »

C’est ainsi que débute le documentaire Produits chimiques : nos enfants en danger
Une enquête de Martin Boudot qui a duré un an sur l’ampleur de cette pollution et aussi sur les manœuvres des multinationales pour défendre à tout prix leur business.

65 000 tonnes de pesticides purs sont épandues chaque année sur notre territoire. Aujourd’hui, l’Hexagone est le premier consommateur de produits phytosanitaires en Europe.
Des molécules comme Le folpel produit par Bayer ou l’atrazine de Syngenta, aux risques sanitaires avérés qui rapportent des milliards d’euros aux multinationales.
Des multinationales spécialisées dans les semences et les pesticides, cotés en bourse,  qui font partie de l’UIPP « Union des Industries de la Protection de la Plante » qui regroupe 21 adhérents et représentent 95% du marché.
On y retrouve Bayer, Syngenta, le géant suisse des pesticides, Mon Santo, Cheminova Agro France, branche du groupe FMC Corporation, Dow AgroSciences Disribution, entité de Dow Chemical Company multinationale américaine, Arysta Life Science détenue par Platform Specialty Products, BASF Agro filiale de BASF multinationale allemande ……

Le dernier volet de l’enquête a conduit l’équipe de « Cash Investigation » à Hawaï. Dans ce qui est probablement le plus grand labo à ciel ouvert d’expérimentation d’OGM au monde, et où les multinationales font un usage massif de pesticides. On y recense dix fois plus d’anomalies congénitales que la moyenne aux Etats-Unis. La mobilisation des citoyens a permis de faire passer une loi locale pour limiter les dégâts. Les industriels ont immédiatement répliqué, attaquant cette loi devant les tribunaux, et ils ont gagné. A Hawaï, au grand jeu de la démocratie, c’est la chimie qui l’emporte.

Des études, des chiffres, un accès à une base de données confidentielles, des faits, des témoignages…

Prenez le temps de (re)visionner le reportage de la journaliste Elise Lucet et de son équipe.

Également à voir ou à revoir en replay sur France 2 :
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-2-fevrier-2016_1286821.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s