SCEA KOORIN- Ronaldo OYAMA

Ronaldo Oyama: Spécialiste en Maraîchage et Légumes Plein Champs.

Une histoire :

Passionné des légumes et de la terre, Ronaldo Oyama prend la succession de la ferme familiale, Scea Koorin fondée par son père Paulo Omaya, un Brésilien d’origine japonaise venu en France dans les années 1990. Aujourd’hui, ils exploitent une surface maraîchère d’une dizaine d’hectares 100% Bio, située à Soisy-Sur-Ecole dans l’Essonne.

En 2000, la société coopérative obtient la certification Bio. Plus qu’une activité, le développement de l’Agriculture Biologique est un vrai engagement pour Ronaldo qui préside l’association ferme Bio et est vice-président de la Coopérative Bio d’Île-de-France. Sa vocation : proposer des produits sains et d’excellente qualité !

Au départ, l’exploitation vendait sur le MIN de Rungis puis quelques années plus tard, elle se concentre sur le circuit-court et la vente auprès des particuliers.

Un savoir-faire :

Tout au long de l’année, l’exploitation propose de nombreuses variétés de légumes: aubergines, pousses d’épinards, radis, courgettes, petits pois, choux, tomates anciennes, pommes de terre, carottes… et quelques fruits comme les fraises et melons ainsi que divers aromates tels que le basilic et le persil.

Mise à part ces produits classiques, la famille Oyama se distingue par des cultures plus exotiques comme celle du piment de Cayenne ou encore des jeunes pousses japonaises.

Partenaire Bio Culture depuis 2018 :

Nous travaillons avec la famille Oyama depuis 2018. Nous apprécions leur engagement dans l’agriculture biologique qui s’aligne parfaitement au nôtre, ainsi que leur histoire. 

Ensemble, nous sélectionnons avec soin des produits de très grandes qualités gustatives pour agrémenter vos paniers bio ! 


RETROUVEZ TOUS LES PRODUITS DE SCEA KOORIN ET DE NOS AGRICULTEURS LOCAUX DANS NOS PANIERS LOCAVORES ET « À LA CARTE ».

Retrouvez-nous sur les réseaux:

Articles similaires:

Le ministère de l’Agriculture et la FNAB accélèrent les formations en agriculture biologique.

Une nécessité pour un secteur en plein développement !

Le 13 juillet 2017, le Ministère de l’Agriculture (Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche – DGER) et la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB) ont signé une première convention cadre de partenariat pour le développement de la formation et de l’enseignement en agriculture biologique.  Avec + 32 500 emplois en 4 ans dans le secteur de la Bio en France, le besoin en professionnalisation de la filière devient une nécessité.

Lire la suite de « Le ministère de l’Agriculture et la FNAB accélèrent les formations en agriculture biologique. »

La bio ne sera pas revue au rabais.

Finalement après de longs mois de négociation, la commission européenne a tranché, la bio ne sera pas modifiée en profondeur comme cela était souhaité par certains pays européens. Au bout de ces négociations peu de changements et la satisfaction « modérée » des agriculteurs bio français :

Les pesticides : La révision des seuils de contamination aux pesticides n’a pas été mise en place. Les substances non-autorisées en culture Bio sont donc toujours exclues.

La culture hors-sol : La culture hors-sol et l’hydroponie, culture en eau répandue dans les pays du nord de l’Europe et décriée par les agriculteurs Bio français, qui revendiquent le lien au sol en agriculture Biologique, continuera à être autorisée pour les pays qui bénéficient déjà d’une dérogation.

Les contrôles : Ils seront réalisés au moins une fois par an chez tous les acteurs de la Bio de l’agriculteur jusqu’au distributeur final. Si aucune fraude n’est constatée dans les trois ans, les contrôles pourront être espacés tous les deux ans.

Les importations : Les mesures d’importation des produits hors UE vont être renforcées et devront respecter la réglementation bio européenne.

Des mesures qui vont de le sens des valeurs que nous soutenons chez Bio Culture pour une Agriculture Biologique durable, contrôlée et certifiée, respectueuse de la terre et de l’environnement. Notre engagement depuis près de 10 ans est au cœur de notre combat pour le respect de la terre et la protection de nos nappes phréatiques, de notre héritage et de notre santé.